Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2013

Barbotine identifiée !

Grâce à l'oeil averti d'un antiquaire de ma région, actuellement en déplacement au salon du Luxembourg, je suis parvenu à déterminer l'origine du bassin objet de la note publiée le 21 juin 2012. Je vous joins pour mémoire le cliché du bassin en question.

Bassin (3).JPG

Lors du salon précédemment cité, ce professionnel est " tombé " sur un ouvrage consacré à la faïencerie de Sarreguemines, sur la couverture duquel figurait un modèle en partie identique au mien.

L'ouvrage s'intitule " La faïencerie de SARREGUEMINES " de M. Alain BENEDICK ( antiquaire spécialisé dans les productions de SARREGUEMINES) aux éditions ABM.

 

Comme vous pouvez le constater, les modèles sont proches . 

47-35-07.28.jpg

Crédit photographique : © Christian Thévenin ( cliché publié avec l'aimable autorisation )

Collection du Musée de la Faïence de Sarreguemines.

Une visite sur le site officiel du musée de la faïencerie : http://www.sarreguemines-museum.com/ m'a appris que la pièce en question est un surtout de table. Entrée dans les collections du musée en 2007, cette pièce est remarquable par sa taille, peu fréquente pour les pièces issues de cette faïencerie, et par les prouesses techniques utilisées pour fixer les couleurs.

Une vidéo est également accessible sur le site, en suivant le chemin suivant : collections/oeuvres à la loupe/archives 2007/ Octobre 2077 : les acquisitions 2007.

Une autre visite dans la base de données JOCONDE ( inventaire des musées nationaux ) : http://www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/pres.... m'a permis d'avoir accès à la notice descriptive de ce milieu de table ( notice 1530 - Inventaire n° 2007-28 du musée de la faïencerie de SARREGUEMINES ) . Ainsi, j'ai appris notamment qu'il s'agit là d'une pièce en majolique créée entre 1875 et 1880 d'après le peintre et graveur FRANCOIS Hilaire Felix, employé de la faïencerie.

Je n'ai trouvé aucune mention d'un surtout avec un pied en bronze pour soutenir la coupe, pas plus que d'une notion de tirage ou d'historique sur ces pièces.

Les deux sytèmes de fixation de la coupe au pied sont différents.Ceci laisse supposer que plusieurs variantes de cette coupe aient pu être commercialisées, plus ou moins complexes au montage selon leur destination, ou le budget des éventuels acquéreurs. Il m'est impossible d'en savoir plus à ce sujet, et notamment si l'une des versions est antérieure à l'autre. Quoiqu'il en soit, le pied en bronze sur lequel repose la coupe du bassin en ma possession est parfaitement d'origine, comme en témoigne le montage. Il ne peut en aucun cas s'agir d'une ré-adaptation ou d'un remontage.

Bassin (16).JPG

Je poursuis donc mes investigations concernant cette très belle pièce, et envisage de contacter le musée dès la semaine prochaine pour essayer d'avoir de plus amples informations sur cette majolique.

Il me faudra également identifier la signature du bassin ( ci-dessous ), que je n'ai pu déchiffrer, et qui est peut être celle de FRANCOIS Hilaire. N'ayant pas trouvé de fac simile de cette dernière, la question reste ouverte.

Bassin (15).JPG

Je vous aviserai de l'évolution de ces recherches, et vous invite à aller découvrir les collections du musée de SARREGUEMINES. Je peux vous assurer qu'une fois la visite commencée, on ne peut s'arrêter tand les pièces sont merveilleuses et variées, et l'univers coloré. De quoi convaincre les plus réfractaires !

Bon week end !